Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le concept d'accueil chez l'habitant initialement promu par le réseau Airbnb est à priori séduisant, la réalité d'une relation privilégiée et attentive que l'usager pouvait attendre fut tout autre notamment pour la facturation.

Notre client témoin séduit par le concept et ses avantages : durée modulable, informations sur le choix du lieu, prix abordables appartement tout équipé...s'inscrit donc sur le réseau tout en bénéficiant de l'offre de parrainage. 

La recherche sur le département de l'Hérault pour fin Avril est agréable avec un choix assez vaste et des possibilités variables de confort, de localisation agrémentée par les photos, des informations apparemment claires sur les conditions. Encouragée par des expériences réussies d'autres utilisateurs, notre "témoin" ne s'interroge par sur les coûts cachés. Après une période de réflexion la demande de réservation est lancée en 8 jours dans des termes bien français.

C'est là que les relations deviennent complexes :

Les réponses du "propriétaire" proviennent d'une agence et sont rédigées uniquement en anglais, la confirmation de la réservation est rapide.

Puis, rapidement arrivent des demandes concernant des services payants : location de draps (qui sont pourtant indiqués dans les équipements du logement comme le papier toilette et le four micro onde, mais pour lesquels le contrat prévoit la possibilité au logeur de facturer).

Le choix est fait d'apporter ses draps car le prix de 10€ par personne est prohibitif au regard du service. Après avoir récupéré les clefs à l'agence dans les horaires imposés (arrivée à partir de 16h et départ avant 10h), et sans aucun état des lieux sur site ou par écrit, le séjour se passe bien malgré l'absence d'informations sur le fonctionnement du chauffage.

Au moment du départ, lors du passage à l'agence nouvelle surprise : la facturation finale qui inclut 12€ de ménage (information lisible sur le site au départ), mais qui se transforme en ajoutant 4,5 de taxe de séjour + 12€ par personne alors même que la facture indique quantité 1, coût 12€, total 36€ dont 6€ de TVA, les lois des mathématiques sont une nouvelle fois complexes pour l'utilisateur qui fait preuve de docilité en acceptant !

Observateur averti des nouvelles offres touristiques, je ne pouvais pas passer sous le silence ce type de pratique. Il s'agit à mon sens d'une déviance d'un système qui poursuit son développement en ouvrant son offre à tous types de partenaires car les enjeux financiers dépassent l'éthique et les valeurs initiales du projet Airbnb.

Bien évidemment j'encourage le signalement de ces pratiques par un témoignage sur l'appartement mais quelle est sa portée réelle ? J'espère que cela contribuera a écarter ce type d'offre via des agences qui profitent d'une pseudo relation de particuliers.

Nb / bien évidemment un droit de réponse est permis pour Airbnb au cas où les subtilités du fonctionnement nous aient échappés où qu'elles aient changées. Nous pouvons également indiquer l'annonce et le nom de l'agence si nécessaire.

David Paquet

 

Nouveaux réseaux de commercialisation Airbnb sort il des rails à la recherche du profit ?

Nouveaux réseaux de commercialisation Airbnb sort il des rails à la recherche du profit ?

Tag(s) : #veille tourisme, #hebergement touristique, #hebergement atypique

Partager cet article

Repost 0