Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La séance d’ouverture de la session du conseil général de la Vienne a été marquée hier matin par un large débat autour du projet touristique du Sud Vienne, et des travailleurs détachés.

A l'heure où la France connaît un solde positif entre les emplois créés et les emplois détruits, il conviendrait de se réjouir que le Sud Vienne puisse accueillir un village flottant pourvoyeur d'emplois. Ces propos tenus hier matin par le conseiller général socialiste du canton de Saint-Julien-l'Ars, Xavier Moinier, à l'ouverture de la session consacrée à l'examen de la première décision modificative du budget de 2014, ont cristallisé en grande partie les débats après avoir apporté un bémol à sa satisfaction sur le projet touristique de Pressac.

En décembre dernier, il avait déjà émis quelques interrogations sur le porteur de projet. Il a dit son étonnement « sur l'emploi de salariés détachés roumains pour monter les cabanes en bois sur l'étang du Ponteil faute de travailleurs sur place […] Car non seulement cela n'a pas profité à l'emploi local mais en plus, le groupe envisage de transférer durablement son atelier de fabrication de la Bretagne au Confolentais. » L'élu socialiste a dénoncé cette marchandisation des salariés en Europe, « qui consiste à faire valoir une concurrence salariale au moins disant ».

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Communes/Poitiers/n/Contenus/Articles/2014/03/18/Le-village-flottant-de-Pressac-fait-toujours-des-vagues-1834632

Tag(s) : #hebergement atypique

Partager cet article

Repost 0